jeudi 22 juin 2017

La rencontre du dernier espoir

Informations

- Auteur: Kelley York
- Édition: Pocket Jeunesse
- Genre: Young adult
- Pages: 266


Résumé:

Durant dix-huit ans, Vincent n'a cessé d'être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d'abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant.
Vince va devoir faire un choix: vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans savoir s'il aurait pu, un jour, goûter au bonheur.

Mon avis:

J’ai voulu lire ce roman en sachant que plusieurs personnes avaient été touchées par cette histoire. En lisant le résumé, je ne m’attendais pas du tout à lire un roman avec une telle profondeur. La couverture du livre veut tout dire. Le titre est encore plus vrai en refermant le roman. Je ne pensais pas vivre toutes ces émotions lors de ma lecture.

Nous retrouvons Vincent qui est un jeune adulte de 18 ans. Dès les débuts, nous assistons à sa graduation et il n’est pas du tout à l’aise avec cette situation. La situation devient encore pire quand il réalise que Maggie, sa mère d’accueil, n’est pas présente pour l’encourager. Il pensait qu’elle serait fière de lui après 3 ans d’efforts. Il ouvre son cellulaire et voit plusieurs appels manqués de l’hôpital. Il ne rappelle pas et se dirige immédiatement sur les lieux. La vérité est fatale, Maggie est décédée. Vince est en colère contre elle; il est maintenant seul. Seul et abandonné dans une maison qui n’ait même pas la sienne. Les funérailles ont lieu et il se rend vite à l’évidence qu’il devra quitter la maison de Maggie. Cette situation n’est pas bonne pour le jeune homme, qui s’inscrit sur un site de suicide; suicide Watch. L’avocat de la famille lui explique ce qu’il doit faire et lui remet une somme d’argent léguée par Maggie.
Vince se trouve un petit appartement qu’il paie d’avance et commencé à fréquenter des gens sur le site de suicide Watch.

Vincent est un jeune homme rempli de colère et de rancœur. Il en veut à la planète entière pour tout ce qui lui est arrivé. Il n’aime pas être en contact avec les gens et s’isole beaucoup. Malgré cela, j’ai adoré son personnage puisqu’au final, il est un jeune homme tourmenté et blessé. Il ne sait juste plus comment gérer sa vie et ses émotions. À quoi ça sert de vivre quand personne ne vous aime et quand vous n’avez plus du tout de goût à la vie?

Adam, lui, est un jeune homme immensément introverti. Il n’ose jamais parler et même qu’il parle souvent avec des paroles de chansons. Il se dévalorise beaucoup et n’espère plus rien de la vie. Comment vouloir vivre quand ses propres parents ne l’ont jamais vraiment aimé? Il est difficile d’avoir une conversation avec lui, mais les choses changent dans la vie. 


Casper, elle, c’est ma préférée. Elle est toute fragile et n’est pas méchante du tout. Elle a une famille qui l’aime, mais ils la protègent peut-être un peu trop, à ses yeux. La jeune fille est atteinte d’un cancer et les traitements ne sont plus efficaces. Vouloir mourir est pour elle un signe de délivrance. Elle ne souhaite pas se rendre au point où ses parents devront tout faire pour elle. Pourtant, même si elle sait qu’il ne lui reste pas beaucoup de temps à vivre, elle est sereine et profite de chaque moment de la vie. Elle désire vivre une toute dernière fois avant de rendre l’âme.

J’ai aimé passer 2 jours avec ces trois-là. Malgré leurs parcours difficiles, ils ont réussi à trouver des gens à qui parler. Ce livre m’a bouleversé du début jusqu’à la fin. Dès les premiers chapitres, je sentais mon cœur se serrer et je me demandais si je n’étais pas pour trouver le sujet trop difficile.
Je ne vous cacherai rien, le roman est très difficile à lire par moment. Le suicide, le désespoir, la mort, le découragement et l’abandon sont des sujets très difficiles à aborder. Cependant, l’auteur a réussi à mettre les mots justes sur les sentiments et nous a montré le vrai visage d’une telle situation dans la réalité.
En terminant la dernière page, je n’ai pas pu m’empêcher de verser une larme. J’avais le cœur gros et lourd. J’avais l’impression de m’être délaissée de plusieurs années de tristesse.

Ce livre mérite d’être lu. Non seulement pour sa profondeur, mais pour la morale de l’histoire.

Ma note: 4,75/5


Un énorme merci à Interforum Editis Canada pour l'envoi de ce merveilleux livre!




mardi 20 juin 2017

Lux- 1 Obsidienne

- Auteur: Jennifer L. Armentrout
- Édition: J'ai lu
- Genre: Fantastique

- Pages: 378


Résumé:

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s'attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une soeur jumelle adorable, il n'en est pas moins insupportable et arrogant!

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d'un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l'éviter quand tout lui crie de s'en approcher?


Mon avis:

Quoi dire sur cette saga? Je dois être franche, au début ce livre ne m’intéressait pas du tout. Ce type rentre dans la même catégorie que les étoiles de Noss Head ou Angelfall, dans ma tête. Je ne dis pas que c’est le même genre à 100 %, mais j’ai toujours une impression de quétaine quand j’entends le nom de ces livres. Voilà pourquoi je n’avais pas du tout envie d’en lire une seule ligne. Pourtant, j’ai lu le tome 1 la semaine dernière. Pourquoi? Tout ça, c’est à cause de la sortie du tome 5. Tout le monde en a parlé à droite et à gauche et je voyais passer cette saga partout sur Instagram et sur YouTube. Un moment donné, je me suis dit que les gens devaient aimer cette saga pour en parler autant. De plus, Lux était toujours dans les tops 5 des gens, alors je n’ai pas plus résisté bien plus longtemps. Encore une fois, je suis faible, mais que voulez-vous? Je découvre de belles choses en étant faible, haha.

Katy vient tout juste de déménager en Virginie-Occidentale. C’était la merveilleuse idée de sa mère. Fuir le passé pour enfin passer a autre chose, Katy n’aurait jamais voulu quitter la maison où son père avait vécu. À peine arrivée à leur nouvelle maison, la mère de Katy décide qu’elle doit se faire des amies et bien vite pour éviter de passer son été dans ses bouquins ou sur son blogue littéraire. C’est de cette façon qu’elle rencontre Daemon, son voisin. Après seulement 2 minutes de conversations, elle décrète qu’il est le parfait connard. Il a beau être beau comme un dieu, il reste qu’il est le plus arrogant garçon qu’elle ait rencontré. Il lui indique rapidement où est l’épicerie du coin et c’est ainsi qu’elle rencontre Dee, la sœur de Daemon. Sa première impression fut que Dee parlait beaucoup trop, mais cela ne la dérange pas tellement puisqu’elle la trouve sympathique.
Le soir même, elles étaient devenues amies. Katy ne s’attendait pas du tout à se faire une nouvelle amie aussi rapidement. Malgré ses jolis vêtements, ses belles chaussures et sa belle manucure, Dee n’hésite pas une seule seconde pour aider la jeune fille à planter ses fleurs et à jouer dans la terre.
Cette situation ne plait pas à tout le monde. Daemon n’aime pas du tout la nouvelle relation que sa sœur s’est créée. Il ne cesse de répéter qu’elle ne devrait pas se tenir avec ce genre de personne et qu’elle devrait se contenter de fréquenter des gens comme elle et non comme Katy. La jeune fille ne comprend pas ce qui cloche chez elle puisqu’elle n’est pas le genre d’adolescentes à attirer des problèmes.
Dee ne cesse de trouver différentes façons pour que son frère apprécie sa nouvelle amie. Elle va même jusqu’à l’obliger d’aller se baigner avec elle en échange de ses clés de voiture. 

Bien vite, elle se rend compte qu’ils lui cachent bien des choses. Comment Daemon fait-il pour se déplacer aussi vite? Comment fait-il pour rester aussi longtemps sous l’eau? Hallucine-t-elle le fait de voir leurs membres devenir transparents, parfois?

J’ai lu ce tome 1 sur mon téléphone cellulaire pour pouvoir le lire partout. J’ai bien fait puisque j’ai découvert que nous pouvons mettre l’application de Google play en lecture à haute voix. Je fais 1 h 15 de route par jours, donc j’ai pu écouter le roman pendant mes trajets et ainsi avancer mes lectures.
Ce que j’ai le plus aimé au début, c’est le fait qu’elle fait des articles comme moi sur les lectures qu’elle fait. Même si cet univers n’est pas assez exploité à mon goût, j’ai beaucoup apprécié que l’auteur ait mis cette petite touche.
Ce que j’ai le plus apprécié, c’est l’univers en général. Pour une fois, nous n’avons pas une lecture banale avec des vampires. J’ai été énormément étonné de savoir sur quoi était basé ce roman. Je crois que c'est une des grandes raisons pour laquelle j'ai acheté le tome 2. Les personnages sont attachants, surtout Dee. Elle est tellement gentille et attentionnée face à Katy. Elle tient vraiment à son amitié avec la jeune fille, même si son frère n’est pas d’accord.
Daemon, lui, est un vrai connard. Il montre un peu ses émotions et la minute d’après il fait tout pour blesser Katy ou pour la fâcher. Il est gentil le soir lorsqu’il lui propose une promenade et le lendemain il est médiocre devant ses amies. Il l’apprécie, mais pense qu’elle est nocive pour eux. Nous apprenons à aimer ce jeune homme, mais il reste un connard jusqu’à la dernière page.
Quant à Katy, c’est une jeune fille sans problème. Elle apprécie ce qu’elle possède et est aimante avec ses amies. Elle est passionnée de lecture et elle est heureuse à toutes les fois qu’elle reçoit des colis livresques. Elle gère bien la situation face à son voisin, mais essaie toujours de comprendre ce qu’elle a fait de mal et pourquoi il la déteste autant?

Ce tome 1 ne fut pas un coup de cœur, mais je l’ai assez aimé pour lui mettre une très bonne note et aussi d’acheter la suite. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite :)

Ma note: 4,5/5


Les animaux fantastiques

- Auteur: J.K Rowling
- Édition: Gallimard/ Quebecloisirs
- Genre: Fantastique
- Pages: 304


Résumé:

Revivez le film écrit par J.K Rowling avec le texte original de l'auteur: l'intégrale des dialogues, mais aussi l'action, le jeu des personnages, les descriptions des décors, les mouvements de la caméra...
 Une aventure épique et fabuleuse, une grande histoire de magie et d'amité.


Mon avis:


J’ai hésité un petit moment avant de lire ce livre. Il faut dire que j’ai regardé le film avant de lire le livre. Quand j’ai écouté l’adaptation, c’était mon copain qui voulait l’écouter, donc j’ai dit oui. Cependant, quand je commence un film, je dois vraiment être prête à le regarder et ce n’était pas le cas. Donc, finalement, je me suis endormie après 50-60 minutes. Je ne l’avais pas trouvé mauvais, pour ce que j’ai vu, mais ce n’était pas ce dont j’avais envie pour le moment.
Par la suite, les gens en parlaient beaucoup sur Instagram et sur YouTube. J’ai, donc, décidé de m’y lancer. Le format de livre était intéressant en plus. J’avais déjà lu Harry Potter et l’enfant maudit dans ce format-ci.

Comme à mon habitude, je vais vous faire un résumé du livre à ma façon, donc si vous avez vu le film, je vous conseille de passer à mon avis. Sinon, bonne lecture :) 



Tout d’abord, nous retrouvons Norbet qui est un peu nerveux puisqu’il essaie de retrouver son Niffleur (créature fantastique). Il regarde partout autour de lui et s’apprête à se diriger vers la banque. Pendant ce temps, nous rencontrons Tina pour la première fois, mais en tant que témoin de la scène. Nous la retrouvons un peu plus loin. Pour l’instant, Norbet entre dans la banque et s’assoit à côté d’un bon monsieur, Jacob. Celui-ci ne tarde pas avant de lui parler et lui demande pour quelle raison il vient à la banque. Après quelques phrases échangées, Norbet se lève en panique en oubliant un énorme œuf derrière lui. Jacob tente de l’avertir, mais il est rapidement appelé pour son rendez-vous. Le rendez-vous de ce dernier est très important pour sa carrière, mais il est rapidement refusé et sorti du bureau. Atterré, il voit Norbet au loin et décide de lui rendre son œuf. Il se rend rapidement compte que celui-ci veut voler la banque. Jacob ne connaît pas les pouvoirs de cet homme, donc c’est pour cela qu’il pense qu’il vole. Mais, Norbet est à la recherche de son Niffleur qui ne cesse de voler tout ce qui brille. 
Par un concours de circonstances, Norbet empoigne Jacob et ils se déplacent dans la ruelle par magie. Bien vite, Jacob est pris de panique et fuit avec la mauvaise valise. S’ensuit alors une multitude de péripéties pour le retrouver lui, ainsi que les animaux qui ont fui la valise. 

Au final, j’ai bien fait de me lancer dans le roman. Tout au long du livre, je n’avais qu’une envie, réécouter le film. Pourtant, les dialogues sont presque tous pareil au film et les mises en situations sont à 100 % identiques, dans mon souvenir. Je crois qu’il fallait que je le lise pour remarquer la splendeur de cette œuvre.
Norbet est un homme passionné par ce qu’il fait. Il milite pour la cause des animaux fantastiques puisque plusieurs personnes ne veulent pas d’eux dans leur monde. Il est prêt à risquer sa vie pour un de ces animaux. Il a le cœur pur et il est d’une détermination incroyable. Pour ce qui est de Jacob, il est, également, un homme passionné, mais par la pâtisserie. Il ne veut plus faire son travail en chaîne et rêve plutôt d’une pâtisserie qu’il pourra gérer comme bon lui semble. Il est incroyablement peureux et méfiant, mais sait se faire tendre lorsqu’il croise une jolie femme.
Pour finir, il y a Tina. Jeune femme sure d’elle et qui n’hésite pas à foncer lorsque cela est nécessaire. Elle croit qu’elle peut faire le bien et n’aime pas être cachée dans l’ombre. Malgré le fait qu’elle ait perdu son poste au ministère, elle ne cesse de vouloir rendre le monde meilleur et de faire respecter les règles. Cependant, sa détermination va quelques fois un peu trop loin.
Pour ce qui est de l’action, j’ai vraiment aimé toutes les descriptions qui étaient faites. Les scènes étaient écrites en détail et nous aidaient à bien visualiser ce qui se passait. Chaque émotion ressentie par les personnages nous donnait envie d’être présents à leur côté. J’ai eu l’impression d’être envahi par un monde fantastique qui sort de l’ordinaire. Et une fois de plus, j’ai eu une petite impression d’être dans le monde d’Harry Potter et de Poudlard.



N’hésitez pas à lire la version papier de l’adaptation. Certes, le livre est énormément identique, mais il nous émerge complètement dans leur monde.


Ma note: 4,25/5

Je tiens à remercier Quebecloisirs pour l'envoi de ce livre!

Cliquez ICI pour le lien, afin de vous le procurer :) 


lundi 19 juin 2017

Calendar girl- Juin

- Auteur: Audrey Carlan
- Édition: Hugo roman
- Genre:New romance

- Pages: 152


Résumé:

Voici Mia dans la Capitale, Washington, DC. Elle n'est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, servir de faire-caloir à un riche et vieil homme d'affaires, Warren Shipley. Mais elle change d'avis quand elle rencontre son fils, Aaron. Il est non seulement irrésistible physiquement, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s'apercevoir qu'il n'y a rien de plus excitant. Et pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements.


Mon avis:


Et c’est un sixième rendez-vous avec ma très chère Mia. Je vois beaucoup d’avis mitigé sur cette série de romans, et pourtant je ne comprends pas pourquoi? Je me dis qu’ils s’attendent, peut-être, à une histoire d’amour et d’aventure avec plein de détails. Cependant, il ne faut pas oublier que ces livres sont le même principe qu’une série de télé. C’est un plaisir qui s’étend sur plusieurs mois pour le plaisir de plusieurs. De mon côté, je défendrai ces romans jusqu’au bout!

Dans ce tome-ci, nous retrouvons Mia, épuisée par son dernier voyage à Hawaï. Elle peut à peine respirer entre les transferts d’avions et elle compte en laisser un mot à sa tante. De plus, une fois dans la voiture qui la conduit à sa destination, elle se fait la remarque qu’elle aurait dû mettre ses leggings habituels. Par une chaleur aussi intense, elle ne pense qu’à ses cuisses qui collent contre le siège en cuir de la voiture. Il lui reste seulement 45 minutes pour se rendre à sa destination, alors elle décide d’appeler Wes pour mettre quelques petites choses aux claires. Wes dans les bras de cette magnifique actrice... Mia ne peut pas penser à autre chose et elle ne peut s’empêcher d’être jalouse même s’ils ne sont pas en couple.

Une fois la conversation finie, la jeune femme arrive à la demeure de monsieur Shipley. Cependant, elle n’est pas accueillie par l’homme riche, mais plutôt par son fils. En plus d’être le plus jeune sénateur, il est aussi l’un des hommes les plus séduisants qu’elle ait vus. Il flirte dès les premiers regards sans gêne. Aaron dirige Mia vers un somptueux bureau où l’attend Warren Shipley. Elle y apprendra alors le but de sa venue et ce qu’elle devra faire auprès du riche homme d’affaires.

Je crois que le mois de juin est à égalité avec le mois de janvier. Il faut que j’y réfléchisse, mais je pense même qu’il a surpassé ce dernier. J’ai trouvé dans ce tome-ci une histoire différente. L’homme qui engage Mia ne veut pas du tout de rapport sexuel avec elle. Elle doit seulement être jolie à son bras pour convaincre certains personnages de faire partie du projet de Warren, qui est très important. Sans vous dire de primeur sur le livre, Mia prendra la décision d’aider, encore une fois, quelqu’un sur le plan amoureux et j’ai vraiment adoré ces moments. Ce que j’ai le plus adoré, c’est de voir le moment où elle vit quelque chose de difficile. Ce n’est pas ce qui lui arrive que j’ai aimé, mais c'est de voir tout ce qui arrivait autour. C’est grâce aux 25 dernières pages que j’ai décidé que ce roman était dans mes préférés de la série. Vous le savez, le sentiment que nous avons quand on ne veut plus quitter un livre. Celui qui vous force à le serrer fort contre vous le temps d’en faire un deuil. Le genre de livre qui vous donne une panne de lecture pour quelques heures, le temps que vous passiez à autre chose. Alors voilà... c’est exactement ce que j’ai ressenti avec la fin du tome de juin. Et encore une fois, j’adore Mia... je n’ai vraiment pas envie de la laisser partir dans 6 mois. Je compte les mois avant notre séparation, haha.


Ma note: 5/5


Je tiens à remercier Hugo roman pour l'envoi de ce roman :) 



dimanche 4 juin 2017

The curse

- Auteur: Marie Rutkoski
- Édition: Lumen
- Genre: Dystopie
- Pages: 456


Résumé:

Gagner peut être la pire des malédictions...

Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle: s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dis-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la malédiction du vainqueur: celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmé, elle a la réputation de toujurs savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.


Mon avis:

Une des couvertures de roman les plus belles que j’ai vues de toute ma vie. C’est le genre de livre qu’on aime regarder et flatter quelques minutes. D’accord... c’est peut-être seulement moi qui fais cela, haha, mais j’adore le faire. Sentir la texture des livres sous mes doigts. Je vais arrêter là puisque j’ai l’impression de commencer à écrire mon propre roman érotique, hihi.
Mis à part la couverture digne d’un oscar, le résumé est totalement intrigant et donne envie de lire l’histoire immédiatement. Si vous avez lu le résumé ci-dessus, vous avez pu constater qu’il est immense. Cependant, j’ai l’impression qu’il ne nous dit rien en même temps. Histoire d’esclave, de richesse, de don pour déceler la vérité. C’est bien beau tout cela, mais quel est le vrai but de cette histoire?

Pour ne pas vous étonner, nous suivons notre jeune héroïne, Kestrel, qui est la fille du général des Valoriens. Général qui n’hésite pas pour prendre le pouvoir. Il tente toujours de prendre le contrôle des peuples où il va. C’est de cette façon que les Herranis sont devenus esclaves. La jeune fille vit dans une petite villa et n’a aucune raison de se plaindre face à ses richesses. Cependant, même si la richesse lui sourit, elle est destinée à se marier ou à être dans l’armée. Voulant une vague de changement et sur un coup de folie, Kestrel mise aux enchères sur un esclave nommé Arin. Une fois l’enchère remportée, elle ne se doute pas que cette situation se retournera contre elle. Il est certain que de sauver un esclave de son fatidique destin est un geste noble. Cependant, ce n’est pas n’importe quel esclave qu’elle a acheté. La jeune fille vient à penser à ce qu’elle a fait lors du retour à la maison. Il est vrai qu’il est assez beau et qu’il pourra aider pour les tâches physiques, ainsi qu’à la forgerie. Cependant, la jeune fille est contre ce principe d’esclavage ayant elle-même eu une nourrice Herranienne qu’elle a aimé. Elle est contre cette guerre et ce pouvoir et ne veut pas du tout se retrouver auprès de son père dans cette armée. Elle apprendra à connaître tranquillement Arin. Par contre, le jeune esclave est très discret et Kestrel fera tout pour découvrir qui il est réellement.

Je dois vous dire que je n’aime pas du tout lire le genre de livre qui se passe autour de l’Empire romain. Habituellement, je fuis ce genre de lecture parce que l’histoire ne m’intéresse pas tellement et j’ai l’impression de toujours être perdue lors de ma lecture. Pourtant, j’ai bien aimé ce livre. Il faut dire que c’est une dystopie et que c’est plus l’ambiance qui est présente.
J’ai aimé voir les deux côtés de Kestrel. Elle est une jeune fille passionnée de piano, mais l’art n’est pas pour quelqu’un de son rang. Tout ce qui est artistique est relié aux esclaves. Il y a, ensuite, le côté arrogant... Mais au fur et à mesure, nous découvrons une jeune femme sure d’elle, intelligente, stratégique et déterminée.
Pour ce qui est de l’esclave, Arin, il est extrêmement mystérieux. Je crois que nous avons autant de mystère que Kestrel à le cerner. De plus, Arin est un jeune homme à l’âme rebelle. Dès les débuts, nous arrivons à voir qu’il ne sera pas si facile à manipuler.
Leur relation est quelque peu compliquée. C’est difficile puisqu’ils ne sont pas amis, ils ne sont pas amoureux et de plus, ils ne font pas réellement équipe.

Pour parler du livre directement, j’ai bien aimé ma lecture, mais ce ne fut pas un coup de cœur. J’ai eu l’impression de jouer un peu au yo-yo lors de ma lecture. J’ai trouvé les 100 premières pages un peu longues et puis le rythme est embarqué par la suite. Cela reste une très bonne lecture originale avec une héroïne hors du commun. Je suis contente d’avoir découvert une jeune femme forte et qui sait ce qu’elle veut. Pour ce qui est de l’écriture de l’auteur, elle est sublime. Tout prêt de 460 pages qui passent à une vitesse folle.

Ma note: 3,75/5


Je remercie Interforum editis Canada pour l'envoi de ce roman.

                                 

samedi 3 juin 2017

Did i mention i miss you?

- Auteur: Estelle Maskame
- Édition: Pocket Jeunesse
- Genre: Young adult
- Pages: 348


Résumé:

Rien ne pourra les séparer...

Quand Eden rentre à Santa Monica pour l’été, tout le monde la regarde de travers. Son père et Jamie lui en veulent terriblement d’avoir semé la zizanie dans la famille. Et lorsque Tyler débarque sans prévenir, plus rien ne va.
Malgré leur rupture et le départ précipité de Tyler l’année passée, ont-ils vraiment tous les deux tourné la page comme ils le prétendent?


Mon avis:

Alerte spoiled à tous ceux qui n’ont pas lu le tome 2. Encore une fois, je ne suis pas responsable de ce que vous lirez ici, haha.
Après la fin du tome 2 où Tyler laisse tomber Eden en plein milieu de la nuit, je croyais que mon monde était anéanti. J’étais tellement triste pour Eden et je crois que mon cœur était aussi brisé que le sien. C’est incroyable de voir à quel point nous pouvons nous identifier à un personnage grâce à la plume d’un auteur. Quand j’ai reçu le tome 3, je n’ai pas attendu une seule seconde, et j’ai foncé dessus. Par chance, je venais de terminer un autre livre, donc j’ai pu enchaîner immédiatement avec celui-ci.

Nous retrouvons Eden, qui est de retour à Santa Monica pour les vacances d’été. La jeune fille est maintenant à l’université de Californie en psychologie et elle semble s’y plaire avec ses nouveaux et son programme universitaire. L’histoire commence avec la journée du 4 juillet, qui lui rappelle de multiples souvenirs auprès de Tyler. Elle n’est donc pas très enjouée par cette journée, en plus du fait que cela fait bientôt 1 an qu’elle n’a pas vu le jeune homme dont elle est amoureuse. Tout ne va pas bien à Santa Monica. Depuis son retour, Eden se fait regarder de travers lorsqu’elle marche dans les rues ou quand elle va prendre un café. Les gens autour d’elle parlent dans son dos et lui jette des regards noirs. La situation est encore pire chez elle puisque son père ne cesse d’être méchant avec elle et lui fait sentir qu’il ne l’aime pas du tout. Pour son demi-frère Jamie, la situation est identique. Il refuse complètement de lui adresser la parole et il n’ose croiser son regard. Les seules personnes qui sont présentes, sont Rachael et sa mère, et Eden ne cesse de se sentir en colère et triste. Elle a seulement envie que l’été soit derrière elle, et ainsi pouvoir retourné à l’université.
Pourtant, la situation risque de changer puisqu’un jour Ella, sa belle-mère, l’appel pour lui demander de venir la voir à la maison le plus vite possible. Elle se rend donc à la maison de son père en moins de 15 minutes en s’imaginant la pire des choses. Rendue à la maison, elle découvre rapidement le piège d’Ella... Tyler est debout derrière et elle n’arrive pas à le croire. Comment peut-il être encore aussi beau après 1 an d’absence et pourquoi est-il présent ici avec elle? Ella décide de partir pour le travail et de les laisser seuls. Cependant, après quelques secondes, la jeune fille ne manque pas l’occasion de lui donner une claque et de partir chez sa mère.
Bien sûr, la situation ne s’arrête pas là, vous comprendrez... La famille aura l’occasion d’être réunie pour voir leur situation familiale, qui est un désastre total. Tyler et Eden prendront plusieurs décisions qui changeront le cours des choses.

Oh mon dieu... Comment vous dire que je déteste finir une trilogie? La seule chose que je veux, c’est en savoir encore plus, toujours plus, et lire leurs aventures pendant des années. Je suis tellement triste de devoir leur dire adieu, même si je sais très bien que je vais pouvoir relire la saga dans les prochaines années. La seule chose que je voulais, c’est de rentrer dans le livre pour pouvoir vivre cette histoire avec eux! J’ai aimé la nouvelle Eden avec son caractère de fer et sa détermination. Tout au long du troisième tome, la jeune fille passe par un million d’émotions et nous l’accompagnons dans celles-ci.
Dans ce dernier tome, nous découvrons Tyler d’un nouvel œil. Il est revenu changé et cette fois-ci ce n’est pas une façade. Il est clair qu’au début, nous espérions quelque peu qu’Eden reste fâché contre lui puisqu’il est un connard, mais en avançant dans l’histoire, toute l’histoire se met en ordre et nous comprenons bien des choses.
De plus, j’ai adoré retrouver d’anciens personnages et vivre les retrouvailles avec les personnages principaux.

J’ai, par contre, un peu moins aimé la spontanéité d’Eden. J’ai seulement l’impression qu’elle ne réfléchit pas toujours avant de prendre des décisions importantes dans sa vie. Elle pense aux conséquences une seconde et HOP, elle se lance. Je ne dis pas que c’est mauvais, mais après tout ce qu’elle a vécu, je ne comprends toujours pas pourquoi elle se lance toujours la tête première dans des projets à peine réfléchie.
Cependant, cela est un bien petit détail quand je compare avec le reste du roman. Ce tome-ci donnait un aperçu sur le pardon. Que ce soit à la suite d’une action anodine ou suite à une action impardonnable. Ce livre montre à quel point la vie mérite d’être vécue et à quel point c’est important d’être heureux et de profiter de chaque moment quand nous le pouvons. J’ai aussi appris à quel point une personne peut changer et devenir quelqu’un de bien meilleur. J’ai beaucoup appris sur le laisser-aller. À arrêter de penser à ce que les autres pensent de nous et ensuite, à comment ils nous regardent.
Ce livre permet de vivre une tonne d’émotions et jamais je ne me serais attendu à avoir ce coup de cœur phénoménal. Il faut croire que dans la vie, tout peut nous surprendre.

Sur ce, je tiens à vous dire :
No te rindas 💓

Ma note: 5/5


Merci énormément à Laurène chez Interforum editis Canada pour l'envoi de cette trilogie!!